SQLite – Installer wordpress sans base de données MYSQL

Installer WordPress sans base de données Mysql – SQLite

Les bases SQLite sont des bibliothèques écrites en langage C qui propose un moteur de base de données relationnelle accessible par le langage SQL.

Contrairement aux serveurs de bases de données traditionnels, comme MySQL ou PostgreSQL, sa particularité est de ne pas reproduire le schéma habituel client-serveur mais d’être directement intégrée aux programmes. L’intégralité de la base de données (déclarations, tables, index et données) est stockée dans un fichier à plat au près de votre projet. Ici notre wordpress.

Comment le mettre en place ?

Déjà, il faut savoir que la compatibilité annoncé s’arrête avec la version 4.1.24 mais je l’ai personnellement testé sous WordPress 4.9.8 et l’extension reste à 100% fonctionnelle.

Pour se faire :

  1. Télécharger l’extension SQLite intégration
  2. Copier l’extension dans wp-content/plugins
    1. Pour avoir wp-content/plugins/sqlite-integration
  3. Copier le fichier db.php présent dans wp-content/plugins/sqlite-integration à la racine de wp-content
    1. Pour avoir wp-content/db.php
  4. Editer le fichier wp-config-sample.php en le renommant wp-config.php et en rajoutant dedans
      1. define(‘DB_FILE’, ‘.ht.sqlite’);
      2. define(‘DB_DIR’, ‘/your-project-path/’);
  5. Accéder à votre site et l’installation se fait automatiquement.

Attention, Apache ou Nginx doivent avoir le droit en écriture dans le dossier ou est la base de donnée.
De plus, si vous avez une installation fraiche de wordpress et que vous avez une boucle de redirection, ajoutez ces ligne dans le .htaccess pour apache afin de résoudre correctement les path de l’application.

# BEGIN WordPress
<IfModule mod_rewrite.c>
RewriteEngine On
RewriteBase /
RewriteRule ^index\.php$ - [L]
RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} !-f
RewriteCond %{REQUEST_FILENAME} !-d
RewriteRule . /index.php [L]
</IfModule>
# END WordPress

Et voilà, un WordPress sur une base SQLite, utile pour un site secondaire quand vous n’avez plus de place sur votre base principale, si votre projet doit être facilement transposable, …

 

 

Mettre son kernel à jour – Debian/Ubuntu

Uefi clé windows

Mettre à jour son kernel pour les OS basés sur Debian comme Ubuntu et ses alternatives

Non vous n’allez plus copier des commandes à l’aveugle. On comprend, et on reproduit sois même !
En effet, chaque mois un nouveau kernel est mis à la disposition des utilisateurs de linux. Aujourd’hui la version 4.12 est en cours de développement. La version 4.11.1 est considérée comme stable. Mais il se peut certainement que vous ne soyez pas à jours, restant avec la version de votre distribution.
Afin de connaître la version de votre kernel utilisez la commande uname -r dans votre terminale.

La mise à jour se fait extrêmement simplement :

  1. Visitez ce site les listant
  2. Choisissez la version qui vous correspond le mieux
  3. Une fois la version choisie (ici la dernière à cette date) vous obtiendrez une liste de package
  4. kernel ubuntu debian
  5. Concentrez vous sur la version de votre architecture (64bits ou 32bits)
  6. Récupérez les urls des fichiers nommés
    1. linux-headers-***_all.deb
    2. linux-headers-**-generic-**_votreArchitecture.deb
    3. linux-image-**-generic-**_votreArchitecture.deb
  7. Dans votre terminal lancez la commande wget url_du_fichier 3 fois afin de télécharger vos trois package
  8. Puis la commande sudo dpkg -i linux-headers-*.deb linux-image-*.deb afin d’installer vos paquets

Votre kernel est à niveau, vous pouvez redémarrer votre PC et vérifier à nouveau la version de votre kernel.

Typing.io : Un entraînement pour développeur par langage

Typing.io

Développeurs, entraînez-vous !

Au bon vieux temps de la machine à écrire imaginez-vous faire une erreur de frappe. Maintenant une erreur frappe ce n’est rien, il suffit juste d’effacer et de corriger. Mais voilà depuis maintenant un bon nombre d’années on entraîne les gens à écrire de plus en plus vite sur leurs claviers. Je pense notamment aux diverses formations de dactylographie que l’on peut trouver  sur la toile ou au sein de certains centres de formations.

Cependant, n’oublions nous pas qu’un développeur passe son temps lui aussi à tapoter sur son clavier. Bien qu’aguerri à son clavier, lors d’intenses phases de réflexions tout en développant il peut arriver qu’on soit moins rigoureux. Qui n’a jamais oublié un “;“, des parenthèses que l’on a oublié de refermer après un copié collé ? Ou bien encore une des deux accolades que l’on a supprimé par mégarde.
Derrière ces erreurs qui paraissent bien minimes, il y a le temps perdu pour rechercher la coquille. Le temps d’attente d’une compilation ratée que l’on doit relancer. Ou bien un test automatisé qui se termine en statut raté.

Bienvenue sur typing.io

Chaque langages ayant ses spécificités et son enchaînement de caractère typing.io met à disposition différentes leçons.  Du langage script comme le Php, le Ruby …, au langages compilé ou encore pour les intégrateurs le Less est disponible.

type-io-langages

Un petit tour d’essai sur le Php : 

Rien de bien incroyable au niveau de l’interface je vous l’accorde, et lorsqu’on se lance sur la leçon on commence à se demander pourquoi réellement on fait ça. Mais lorsque l’on fait une coquille et que l’on continue à écrire mécaniquement on se rend compte de l’impact ! Le curseur restant sur votre erreur.

type-io-lesson

Une fois la leçon terminée, c’est l’heure du résultat ! Et là, on se rend compte que l’on est pas infaillible. Des coquilles nous on fait perdre du temps et en condition réelle le temps perdu aurait été bien plus important. On se rend aussi compte que l’on ne fait pas qu’une coquille mais plusieurs souvent liées à la première.

type-io-resultatTyping.io comporte une offre gratuite et une offre payante.
Dans l’offre payante, il est intéressant de voir l’utilisation de syntaxe non productive, qui ont juste pour but de corriger les coquilles.
D’un point de vue personnel, je ne paierai pas un tel service et l’offre gratuite suffit pour s’amuser un coups et s’améliorer pour les plus consciencieux. Mais j’imagine bien à terme une valorisation pour les employés de grandes sociétés d’ingénierie passant des formations et tests avec succès. Bien-sûr, pour que cette idée soit réellement viable il faudrait que le système puisse s’implémenter à un processus de développement avec des stats par développeurs.
Son utilisation en tant que simple formation est un extra dont on peut se passer. Mais l’idée est là et l’idée est sympa.

Pour finir on regrettera tout de même que l’auto-complétion par langage ne soit pas supportée. Pourquoi pas en option afin de réaliser des tests et des stats plus poussés vers des conditions réelles.